Propre, inodore, incolore, le gaz naturel incarne aujourd’hui la plus propre des énergies fossiles. Il se prête en outre à des technologies performantes.

Origine

Le gaz naturel est un combustible fossile, non renouvelable, essentiellement composé de méthane. Tout comme le pétrole, il est issu de la lente et longue dégradation de micro-organismes végétaux et animaux durant des millions d’années. On le trouve soit seul dans les couches géologiques du sous-sol, soit associé au pétrole brut. Les réserves les plus importantes sont concentrées dans certaines zones géographiques, les deux tiers étant situées en Russie et au Moyen-Orient.

Atouts

Incolore, inodore, plus léger que l’air, facilement exploitable et transportable, le gaz naturel a tout pour plaire. Il fait souvent figure d’énergie propre, mais n’en reste pas moins une source d’énergie primaire contribuant à l’augmentation des gaz à effet de serre. L’usage du gaz naturel est favorisé par le fait qu’il ne nécessite pas de stockage. Par ailleurs, les réseaux de distribution se sont beaucoup développés depuis une trentaine d’années, notamment dans les secteurs à forte concentration de population.

Marché

Avec 23 % de la consommation énergétique, le gaz naturel est la troisième source d’énergie la plus utilisée dans le monde après le pétrole (37 %) et le charbon (24 %), mais sa part augmente depuis les années 70. L’Agence Internationale de l’Énergie table sur un doublement de la consommation mondiale d’ici à 2030. L’Union Européenne importe plus de la moitié de ses besoins, laquelle progresse de 3 % par an. Ses principaux fournisseurs sont la Russie (25 %), la Norvège et l’Algérie, puis le Nigeria, le Qatar et l’Égypte. En 2020, l’Europe sera dépendante à plus de 80 % de l’importation. Longtemps avantageux au niveau des tarifs, son prix est désormais indexé sur celui du pétrole. Une trop forte augmentation du prix du gaz sur les marchés pourrait freiner la demande.

Industrie

On l’utilise dans l’industrie où il trouve de nombreuses applications performantes, essentiellement thermiques ou technologiques. Dans les centrales thermiques, il permet de produire de l’électricité, la vapeur d’eau dégagée entraînant un turbo-générateur qui produit l’électricité. La cogénération gaz permet à de nombreuses industries et collectivités de produire conjointement de l’eau chaude et de la vapeur d’eau ou de l’air chaud. Signalons aussi l’émergence du biogaz, un substitut renouvelable constitué lui aussi de méthane.

Habitat

Adaptable à de nombreux usages domestiques, le gaz naturel est traditionnellement utilisé comme combustible pour produire la chaleur destinée à des applications de cuisson ou de chauffage. Les cuisinières fonctionnant au gaz naturel équipent de nombreux foyers, de même que les chaudières permettant d’alimenter des radiateurs en réseau ou de produire de l’eau chaude sanitaire.